Traduction fr

Agrumes

Caractéristiques générales


Les agrumes sont de petits arbres, assez souvent épineux, à feuillage dense, persistant (sauf Poncirus et ses hybrides à feuilles caduques ou semi-persistantes), vert clair pour les jeunes pousses puis foncé. Quant à leur durée de vie, les centenaires sont légions.
Toutes les parties de cet arbre renferment des glandes à essence : L’écorce, les feuilles, les branches, les fleurs.
Le parfum fait partie de l’agrume, beaucoup d’industries se sont employées à utiliser cette richesse.


 


La structure du fruit est constituée souvent de  quartiers remplis de petites vésicules à parois très fines gorgées de jus. On ne connaît pas d’autres fruits ayant cette structure.  


Racines

Excepté le poncirus qui émet des racines pivotantes profondes, l’enracinement des agrumes est superficiel et peut s’étendre sur une zone allant jusqu’à 6/7m du pied de l’arbre à la recherche de l’eau et des éléments nutritifs. Cette prédisposition déterminera la forte sensibilité de la plante à la sècheresse, due à l’évaporation superficielle du sol. Le chevelu de jeunes racines est essentiel pour l’alimentation.


 

 Feuilles/Branches/Frondaison


Les agrumes se ramifient assez  naturellement, la frondaison est dense. Il y a plusieurs poussées de végétation dans l’année, la plus importante étant au printemps. Les Poncirus ont une feuille trifoliée et caduque. Les Citrus et Fortunella ont une feuille entière et persistante.  La feuille a cependant une durée de vie limitée, et les chutes interviennent  quand de nouvelles pousses apparaissent. Présence d'épines,  épineux ne veut pas dire sauvage.




Fleurs/Floraison


Les fleurs sont en général de couleur blanche, de 4 à 5 pétales, très odorantes. L’époque de floraison et de fructification varie selon les espèces et le climat : les fleurs apparaissent de mars à mai et les fruits murissent de novembre à mars. Il faut donc 7 à 10 mois pour qu'une fleur se transforme en fruit mûr !
Les agrumes sont des plantes autofertiles, il n'y a donc pas de pieds mâles ou femelles. Pour fructifier, l'action du vent et des insectes est suffisante. Cependant pour les agrumes cultivés en intérieur, ne pas oublier d’ouvrir les fenêtres ou de "faire l’abeille" avec un pinceau ! La floraison en grappes ou en fleurs isolées selon les espèces est très abondante et suivie d’une grande chute normale de fleurs.



Fruit/Fructification


Formes, couleurs et tailles varient selon les espèces et cultivars : Du petit kumquat au très gros pamplemousse, de verdâtre à jaune, orange ou rouge, de rond, ovale aux formes plus que bizarres du "cédrat digitata". L’écorce varie aussi beaucoup, de la très fine écorce de la mandarine à celle très épaisse du cédrat.
Les graines sont, selon les variétés, inexistantes (mandarine satsuma) ou en multitude (bigaradier). Leur quantité varie en fonction des différentes plantes en présence, lors de la pollinisation.
Ainsi, l'oranger "Valencia Late" à coté d'un mandarinier "Fortune" donne 25 pépins et en présence d'un clémentinier "Marisol" seulement 2 pépins !


Berg


Certains fruits ont une persistance du "style" (cédrat, bergamote) ; certains ont un mamelon au centre d'une dépression.









Autre phénomène : la "navelisation", formation d’un autre petit fruit plus ou moins avorté, soit à l’intérieur soit repoussé vers l’extérieur, formant une protubérance (orange navel).
La maturité du fruit s'évalue au taux de sucre.







Mutation/Chimères




Il n’est pas rare de voir apparaître des fruits bizarres sur certains arbres : Des piqûres d’insectes au moment de la floraison ou de la nouaison du petit fruit peuvent en être la cause, une mutation spontanée du fruit ou du bourgeon peut se produire…On tente parfois de fixer la mutation par greffe ou bouture. Certaines aboutissent
.







Maturité/coloration


La coloration du fruit ne signifie pas forcément que le fruit est mûr. S’il est vrai que le fruit à maturité est en général coloré, certains, précoces, comme la mandarine satsuma le sont avant la maturité. Le froid lié aux variations d'intensité lumineuse (durée du jour), est responsable de la coloration des fruits.

 
Limes de Tahiti vertes, devenues jaunes  

Ainsi, sous les tropiques, la lime reste verte et sous nos climats elle devient jaune. La recherche éperdue de précocité des clémentines (notamment en Espagne) entraine l'obligation, début octobre, du déverdissage artificiel des premières récoltes.

 
Cliquer sur l'image pour écouter Bénédicte nous donner sa définition de l'agrume