Traduction fr

Leur culture générale

 
 
 
LES XÉROPHYTES ET MOYENNEMENT XÉROPHYTES

Les xérophytes sont des plantes de taille petite ou moyenne. L’aspect duveteux et argenté de ces espèces est du a leurs nombre considérable de trichomes, leurs feuilles sont  organisées en rosettes T. tectorum
ou de formes bulbeuses comme la T. caput-medusae dans laquelle l’eau et les débris organiques peuvent s’accumuler. Ce sont des plantes originaires des endroits découverts, des zones arides, qui supportent des conditions de sécheresse extrême. En raison de cela, elles demandent un emplacement lumineux mais moyennement ensoleillé. Les tillandsias moyennement xérophytes  sont originaires des zones plus tempérée et nécessitent donc un arrosage plus régulier.
 
LES MÉSOPHYTES

Les mésophytes sont des plantes plutôt de taille moyenne ou grande, leurs feuilles vert tendre et minces ne stockent que très peu d’eau dans leurs tissus et ne comprennent que peu ou pas de trichomes. Elles poussent sous le couvert des cimes des arbres dans les forêts humides et réclament donc un emplacement ombragé et une humidification régulier. Elles sont sensibles aux conditions extrêmes, températures trop chaudes ou trop froides, sécheresse, soleil direct. Bien qu’elles poussent en épiphytes certaines espèces peuvent être cultivées en pot en employant un compost pour orchidée mélangé à de la tourbe acide.
T. punctulata, T. cyanea, T. multicaulis, T. guatemalensis, T. orogenes, appartiennent a ce groupe.
 
 
MODE DE NUTRITION

Les tillandsias sont d’extraordinaires oligotropes*. En général, elles reçoivent peu de nourriture mais en absorbent de grandes quantités quand cela leur est possible.
Le mode de nutrition des tillandsias est totalement différent des autres plantes; elles n’ont pas de racines absorbantes susceptible de leur procurer l’eau et les sels nutritifs nécessaires. Elles sont pourvues de crampons qui leurs  permettent de se fixer sur les branches des arbres ou un autre support naturel .
Les espèces xérophytes sont recouvertes d’une quantité  surprenante d’écailles appelées trichomes *. Des que la plante a des besoins  en eau ou en nourriture, les bords des trichomes se soulèvent  sur toute la surface des feuilles pour permettre à l’eau de pluie ou des rosées d’atteindre les cellules absorbantes. Cette eau migre par osmose vers les tissus intérieurs des feuilles. Ces trichomes recouvrent entièrement toute la surface foliaire chez les espèces de zones arides.
 
Les Tillandsias font preuve d'une grande capacité à s'adapter aisément à différents types d'habitations. Sous notre climat elles peuvent se cultiver à l'exterieur, du printemps à l'automne, et dans certaines régions de France rester à l'extérieur  toute l'année.
 
 
Exposition
 
A la bonne saison, cultivez vos Tillandsias à l'extérieur, si c'est possible, elles bénéficient ainsi d'un renouvellement d'air, des rosées nocturnes, des pluies et acquièrent plus de vigueur.
Fixées à leurs supports, vous pouvez les suspendre sous les arbres, les pergolas, les patios.
Les tillandsias xérophytes de zones arides demandent un emplacement lumineux et après une période d'adaptation, peuvent recevoir quelques heures d'ensoleillement dans la journée, ou plus suivant les régions.
Les tillandsias moyennement xérophytes préfèrent un emplacement semi-ombragé.
Les tillandsias mésophytes ont besoin d'un emplacement ombragé, frais, à l'abri du soleil direct.
Pour les plantes cultivées à l'intérieur, pensez à leur réserver des emplacements clairs et lumineux, près d'une vitre, pas trop, cependant, car le soleil pourrait les brûler. Pensez à aérer vos pièces, car les tillandsias affectionnent le renouvellement d'air, surtout si celui-ci est chargé d'humidité.
 
Température

  En général, les tillandsias sont des plantes très robustes qui supportent diffèrents degrés de température, de 10° à 35° et jusqu'à 5° l'hiver, mais dans ce cas sur des courtes périodes et en supprimant tout arrosage.
Les tillandsias xérophytes et moyennement xérophytes contrairement aux tillandsias mésophytes apprécient les fluctuations de températures diurnes et nocturnes.
Arrosages

  Il est préférable d'utiliser des eaux non calcaires et peu chargées en sels minéraux. L'idéal est l'eau de pluie. Les arrosages s'effectuent de préférence le soir au printemps et en été, le matin en automne et en hiver, s'échelonnant en fonction de la température et de l'hydrométrie.
  Dans une ambiance chaude et sèche les plantes ont tendance à une forte évaporation, il vous faut alors les arroser jusqu'à 3 à 4 fois par semaine ou les immerger dans une bassine d'eau tous les 8 à 10 jours environ. Soyez plus parcimonieux dans vos arrosages pour les espèces xériques.
  Dans une ambiance fraîche et humide, il vous faut espacer les arrosages 1 à 2 fois par semaine, 1 fois pour les espèces xérophytes.
  Dans les ambiances humides, il faut être parcimonieux en vaporisage et en arrosage car en cas d' hydrométrie très élevée, les plantes absorbent largement leurs besoins en eau.
 
Fertilisant

  Les apports d'engrais dans l'eau de vaporisation leur sont surtout bénéfiques pendant la période de floraison. Les hampes florales n'en seront que plus robustes et colorées. En dehors de cette période il vous faut espacer les apports d'engrais. Utiliser de l'engrais spécial tillandsia ou à défaut de l'engrais à orchidées très fortement diluées.
 
Supports de culture et procédés de montage

  Les tillandsias xérophytes et moyennement xérophytes préfèrent êtres cultivés sur des supports aériens, utilisez de préférence des matières à surfaces rugueuses, irrégulières, permettant aux crampons de mieux se fixer à ces points d'encrages: branches d'arbres aux torsions pittoresques, cep de vignes, racines noueuses, écorces de chêne-liège, roches, etc. Installez vos tillandsias de manière à ce que l'eau ne stagne pas dans les rosettes.

  Les espèces mésophytes ou de grande taille peuvent être cultivées en terrines, en corbeilles suspendues, en pots. Remplissez le support d'écorces broyées + tourbe blonde, de fibres végétales + tourbe blonde, ou toute autre substance similaire.

  Pour attacher vos tillandsias sur un support, utilisez de préférence des liens extensibles et discrets qui restent souples et poreux afin de laisser les plantes et leurs rejets se développer librement. Des lanières taillées dans des bas nylons sont tout à fait appropriées pour ce genre de ligature. Vous pouvez aussi coller vos tillandsias sur le support, pour cela employez des colles  gel  de préférence sans solvant.