Traduction frTraduction gbTraduction es

La biodiversité

La biodiversité, êtes-vous acteur ou spectateur ?
 
Combien de fois est-il arrivé à quiconque de s'émouvoir des commentaires d'un film documentaire justement censé attirer notre attention sur la disparition des espèces ? Combien de fois ne nous sommes-nous pas insurgés intérieurement en contemplant, impuissants la déforestation irréversible de Bornéo ou de l'Amazonie au profit d'une monoculture de palmiers à huile ? Combien de fois ne nous sommes pas dits pourquoi les pays riches ne participaient pas plus à la protection de la faune et de la flore des pays pauvres ? Bref, le lot de questions habituelles qui nous traversent la tête, confortablement assis dans notre canapé et qui, le reportage terminé, retournent aussitôt dans les méandres de nos circonvolutions cérébrales jusqu'à une prochaine excitation.
 
 
Toute cette biodiversité est toujours présentée si loin de nous, avec une échelle si grande que, quoi que nous fassions, notre action ne laisserait aucun impact visible : c'est bien triste que telle espèce disparaisse mais que puis-je y faire ? Vous avez raison, les médias et les pouvoirs publics ne s'intéressent qu'aux grandes causes et préfèrent nous culpabiliser avec le réchauffement climatique et l'abondance de nos déchets comme si nous avions le choix quand depuis environ 50 ans tous nos dirigeants nous ont conduits sur le chemin de cette consommation pléthorique au détriment du bon sens des siècles passés. Tout a été économiquement organisé et construit autour des lobbies pétroliers, chimiques et automobiles si bien que maintenant ça va être très douloureux d'inventer une nouvelle façon de vivre.
 
Pensez que nous avons été habitués depuis des décennies à ce que beaucoup de choses courantes ne coûtent presque rien parce qu'on n'y a jamais inclus le coût social et le coût environnemental mais aujourd'hui il va falloir que les consommateurs que nous sommes commencent à s'intéresser à autre chose que le prix. Au niveau du végétal, cela doit influencer vos achats : ne favorisez pas les usines à plantes qui brûlent des tonnes de fuel dans le chauffage et dans le transport tout en favorisant le rendement financier au détriment des facteurs humains ; achetez dans des entreprises familiales qui n'ont pas d'actionnaires et dont le ratio main d'oeuvre/chiffre d'affaire est très élevé, signe d'une haute valeur ajoutée et d'un bon tissu social.
 
Quel rapport avec la biodiversité ? Il est direct : on parle beaucoup des sujets précédents comme si en les maîtrisant on règlait du même coup celui de la biodiversité. C'est totalement faux. Combattre le réchauffement et la pollution est indispensable et impératif mais il ne règlera pas la disparition de milliers d'espèces dont le déclin a commencé depuis des années, simplement à cause des activités humaines, aussi naturelles et légitimes soient-elles. Et c'est là que vous pouvez faire quelque chose pour ralentir les extinctions du patrimoine naturel. (ci-contre Erodium manescavi en voie d'extinction dans son milieu naturel alors que sa culture est très facile et peut le sauver... si la législation le veut !)
 
En effet, le maintien de la biodiversité ce n'est pas participer à des programmes compliqués pour sauver les tigres de Sibérie mais de s'engager à sauver la culture de la plante que vous avez été content de trouver dans une pépinière de collection. Environ 80% des plantes produites dans une année le sont essentiellement pour vous et vous seul aussi, la crise aidant, la moitié des taxons (définition) habituellement en culture n'a pas pu être maintenu faute de moyens. Les industriels du végétal déposent des brevets sur la variabilité génétique des espèces naturelles si bien que demain et tel que c'est déjà le cas sur les plantes vivrières, vous ne pourrez plus acheter une plante sans payer des royalties ou sans une traçabilité économiquement insupportable.
 
Cela signifie qu'à court terme le fondement même d'une pépinière botanique et sa pérennisation sont remis en cause. Vous pouvez aider au maintien de la biodiversité en culture tout simplement par l'achat de nos plantes ou plus encore en participant au Centre de Documentation. Devenez le partenaire qui fera de vous non plus un spectateur mais un acteur dans le maintien de la biodiversité en culture. Soutenez nos travaux ! (Ci-contre un Goura victoria, espèce en voie d'extinction dans son pays alors que son élevage facile peut sauver l'espèce ... si les lobbies écolos le veulent !)