Traduction frTraduction gbTraduction es

Questions / Réponses

 1°) Mes conteneurs sont sur un balcon en plein soleil.
Lors du rempotage tapissez l'intérieur du conteneur d'un isolant thermique genre polystyrène et mettez votre mélange car vous n'avez pas idée de la température qui règne dans un pot en plein soleil. Protégez vos poteries du soleil direct et éventuellement installez une ombrière (toile spéciale) lorsque vous vous absentez.

2°) Puis-je utiliser des bacs à réserve d'eau ?
Non. Il ne devrait être utilisé que pour des plantes qui tolèrent l'humidité en permanence au contact des racines.

3°) Combien de fois par semaine dois-je arroser ?
Arrêtez de raisonner en terme de contraintes, d'obligations. Sachez observer et comprendre le métabolisme de vos plantes parce que si vous avez des dizaines de plantes différentes quant aux besoins en eau, vous ne retiendrez pas tout : une c'est deux fois par semaine, le cactus c'est par mois, l'autre c'est tous les jours etc....
Lorsque les feuilles commencent à se recroqueviller ou à flétrir c'est que vous avez déjà dépassé une limite. Attention beaucoup de plantes ne manifestent rien du tout ou cela est imperceptible pour un profane (par exemple les conifères ou certains acacias) ; on ne le voit que lorsqu'ils commencent à sécher et c'est souvent trop tard. Observez vos plantes et "écoutez-les vous parler".
Astuce : mettez dans le pot une herbacée style pensée qui manifestera la première le manque d'eau.

4°) Quelle taille pour le trou de plantation ?
Il sera proportionnel à la motte que vous avez à y mettre. Mettez dans le fond de l'or brun ou du compost mélangé à votre terre puis arrosez copieusement. Ensuite plantez votre acquisition, rebouchez, tassez et arrosez à nouveau. Mettre un tuteur et une protection contre les animaux ou la tondeuse si nécessaire. Dans tous les cas repérer votre jeune plant et n'oubliez pas l'étiquette. Si le sol est très caillouteux faites un trou plus grand pour le remplir de bonne terre.

5°) Mon terrain est calcaire que puis-je planter ?
D'abord soyez sûr que le calcaire est vraiment actif, vous risquez d'avoir des surprises. Beaucoup d'espèce tolère le calcaire et sont mentionnées dans nos pages toutes les fois que nos clients nous en donnent l'information pour les espèces inconnues sur ce point. Certaines espèces de sols acides ou neutres peuvent toutefois être tentées en faisant un trou de plantation suffisamment grand pour y ajouter une bonne quantité de terreau. Faites des essais.

6°) A quelle distance dois-je planter ?
Tout va dépendre du paysage que vous souhaitez créer. Si vous voulez installer des arbres en situation isolée, vous devez respecter une sorte de diamètre moyen virtuel de l'espèce qui est parfois indiqué dans les ouvrages. Si vous voulez installer des groupes d'arbres (même de genres différents pourvu qu'ils soient à peu près de même taille une fois adultes) vous pouvez planter relativement serré, entre 1 et 2-3 m ; un lot de chênes ou de bouleaux produira un bon effet groupés par 3-4, même dans un petit jardin. En tous cas ce sera plus naturel qu'une série d'arbres alignés au cordeau. Vous pouvez créer un charmant bosquet sur 1000 m2. Pour une haie bocagère, qu'elle soit monospécifique ou diversifiée, la distance de plantation entre chaque pied avoisinera entre la moitié et deux tiers de la largeur naturelle des plantes utilisées selon la densité que l'on veut donner à la haie. Attention seules les espèces buissonnantes ou arbustives (ramifications dès la base) combleront l'espace au niveau du sol à l'inverse des arbres (même petits) qui feront un tronc. En revanche, rien n'empêche de planter un arbre qui dépassera plus ou moins de la haie avec des buissons en dessous, juste pour casser la perspective, comme une haie naturelle. Pour une haie écran, taillée au cordeau, cherchez le pépiniériste le moins cher en plantes communes le plus près de chez vous !